LordSutch_SavagesGolfDrouot1965_KDVEn Juin 1965, Screamin' Lord Sutch et ses Savages effectuaient leur second séjour en France, pour promouvoir leur dernier disque qui comprenait "The Train Kept-A-Rollin" et "Honey Hush." Cette fois-ci, ils se produisirent dans 3 des principaux lieux alors consacrés au Rock'n'Roll à Paris: La Locomotive le 13, Le Golf Drouot le 15, et le Mimi Pinson, près des Champs Elysées.

Robert M., un habitué du Golf et de La Loco, nous fait part de son témoignage. Il était dans le public, le soir du 15 Juin 1965, lorsque Screamin' Lord Sutch investit la scène du Golf Drouot. 45 ans après, ses souvenirs sont restés intacts...

"J'y étais", comme on dit, au Golf Drouot, le soir où il est passé dans le Temple du Rock'n'Roll de Paris. Je me souviens de son van, avec sur le toit un énorme crocodile. Son set, entrecoupé de poursuites avec ses musiciens avec une énorme hâche, duel avec épées, etc. Ces musiciens, tous habillés avec chemises noires à gros pois blancs, jouaient très fort... Les chemises noires à gros pois blancs m'avaient frappées à tel point que j'ai demandé à ma copine de l'époque qui travaillait dans le prêt-à-porter féminin, de me trouver la même, ce qu'elle a fait. Souvenirs souvenirs. Leurs longues roufflaquettes m'avaient aussi étonnées. Son répertoire, des ics de Little Richard, et ses propres titres dont Jack The Ripper, of course. ... mes copains et moi connaissions Sutch car nous allions de temps à autres à Londres et avions trouvé ses singles. Le vendredi soir, au Golf il y avait le Tremplin où se produisaient 4 ou 5 groupes amateurs ou semi-pro. J'y étais souvent. Le samedi et le dimanche se produisaient un gagnant du Tremplin et un artiste pro comme Vince Taylor, Lord Sutch, etc."

Comme nous le rappelle Robert, Screamin' Lord Sutch était accompagné de sa horde de Savages, arborant de splendides chemises noires à pois blancs (au lieu du complet "Tarzan") et qui comprenait alors une section de cuivre. Au total 8 musiciens: d'un côté, une solide rythmique "Rock", de l'autre, un "Jazz" quartet emmené par l'ancien roadie des Tornados, le saxophoniste "Toots" Tootell. Il est peu probable que le futur fondateur de Deep Purple Ritchie Blackmore fusse du voyage puisqu'à l'époque il venait de quitter les Savages pour rejoindre l'orchestre de Jerry Lee Lewis alors en tournée en Allemagne. En revanche, on peut fort parier qu'Hector, "Le Chopin du Twist", était présent, et que l'idée de se laisser pousser les cheveux ainsi que de dormir dans un cercueil lui soient venu ce soir là. Sa majesté, avec ses facéties peu conventionnelles voire louffoques et son allure franchement débraillée, a du hérissé les poils d'autres spectateurs à défaut de leur en boucher un coin durant cette soirée. N'oublions pas qu'à l'époque - au milieu des années 60 - il était peu courant de voire des chanteurs aussi hirsutes et portant des tenues de scène aussi bariollées. Screamin' Lord Sutch et sa bande ne devaient revenir en France que l'année suivante: à l'occasion du festival de Provins et pour un musicorama à l'Olympia.

Merci à Alain Mallaret du Fanzine dédié au Rock'n'Roll "Roll Call" pour sa contribution http://www.rollcallblog.blogspot.com/ Merci aussi à Alain et Christine, et visiter leur blog consacré à Screamin' Lord Sutch et sa bande http://www.thebookofbands2.blogspot.com/